header
menu_left
 
Historique de la région viticole

Historique de la région viticole


XIIe siecle

Viticulture mentionnée dans des documents écrits datant de la deuxieme moitié du siecle. Les premieres caves creusées dans le roc et le loess.

XIVe siecle

De plus en plus de caves profondes, les premieres galeries (véritables labyrinthes) souterraines a plusieurs étages.

XVe siecle

Premier document écrit sur les vins de Tokaj.

XVIe siecle

Les vins de Tokaj font la conquete de la Hongrie et de l’Europe. Amélioration de la qualité.
La période des vendanges est repoussée dans la région de Tokaj a cause de la menace des Turcs. Grâce aux vendanges tardives, les grains de raisins commencent a se dessécher.
1570 : dans l’ouvre intitulée « «Nomenkratura » on trouve l’expression « vinum passum aszu »

XVIIe siecle

L’époque Rákóczi. C’est a cette époque-la que la viticulture devient celle que l’on connaît aujourd’hui et  fait preuve d’un épanouissement tres important.
L’appellation d’origine « vin de Tokaj » fait la conquete des marchés du vin. Presqu’un tiers de la production est exporté. L’exportation vers la Pologne et la Russie ne cesse d’augmenter.
Un pasteur calviniste décrit la méthode de fabrication de l’Aszú de Tokaj.
1630 : le pasteur offre – en tant que vin de Pâques – de l’aszú a la souveraine Zsuzsanna Lórántffy.

XVIIIe siecle

François Rakóczi II établit des relations internationales intenses. Il doit lui-meme beaucoup a l’aszú qu’il offre au roi Louis XIV et au tsar Pierre le Grand.
C’est Louis XIV qui baptise l’aszú « le roi des vins et le vin des rois ».
Un décret de 1737 de Charles III roi de Hongrie (Charles VI empereur romain-germanique), pour la premiere fois au monde, délimite clairement la région viticole, ce qui contribue a son développement et permet le maintien des traditions particulieres et exceptionnelles.
1730 : Matthias Bél (1684-1749), dans son ouvre intitulée « La vie du peuple de Hongrie vers 1730 », est le premier a classifier les coteaux de Tokaj.
1772 : pour la premiere fois au monde, les coteaux de Tokaj-Hegyalja sont officiellement classifiés

XIXe siecle

1886 : début de la crise du phylloxéra ; en dix ans, 90% des vignobles disparaissent.

XXe siecle

1922 : le traité de Trianon modifie les frontieres : quelques communes et leurs vignobles (178 hectares) sont détachés de la région
Les conséquences des deux guerres mondiales et les décennies de socialisme empechent pour longtemps l’Aszú de Tokaj de pouvoir etre un produit spécial.
Période de collectivisation et de nationalisation.
1990 : début de la reprivatisation de la région de Tokaj. De plus en plus d’investisseurs hongrois et étrangers ainsi que des familles hongroises vivant a l’étranger fondent des domaines viticoles. La production en masse est remplacée par la production de qualité, de jeunes onologues motivés et parlant des langues étrangeres sont embauchés.
1993 : accord entre la Communauté européenne et la Hongrie sur la protection réciproque et le contrôle des dénominations des vins.
1995 : la fondation de Tokaj Renaissance – Union des Grands Crus de Tokaj
2002 : dans la catégorie « Paysage culturel », Tokaj est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

  directinfo logó